C'est lundi que lisez-vous

 

 

Le temps passe à une vitesse folle! J'ai déjà loupé 2 fois encore notre rendez-vous! Beaucoup de choses agitent ma vie ces derniers temps: du nouveau professionnellement, la saison des randos qui recommence, les spectacles des enfants, etc... 

Mais aujourd'hui je prends le temps de me poser devant mon ordinateur parce que ma liste de livres lus augmente considérablement!

 

Bienvenue pour ce nouveau rendez-vous lecture. Je vous en rappelle le principe: il suffit de parler de ce qu'on a lu, ce qu'on est en train de lire et enfin, ce qu'on lira ensuite. Galleane propose de récapituler nos articles sur son blog, l'occasion de faire de belles découvertes.

 

 

Ce que j'ai lu

 

 

Le commandant d'Auschwitz parle par Rudolf Höss

Le commandant d'Auschwitz parle, Rudolph Hoess

Dans sa première édition, en 1959, le Comité international d'Auschwitz présentait ainsi ce livre : Rudolf Hoess a été pendu à Auschwitz en exécution du jugement du 4 avril 1947. C'est au cours de sa détention à la prison de Cracovie, et dans l'attente du procès, que l'ancien commandant du camp d'Auschwitz a rédigé cette autobiographie sur le conseil de ses avocats et des personnalités polonaises chargées de l'enquête sur les crimes de guerre nazis en Pologne. [...] " Conçu dans un but de justification personnelle, mais avec le souci d'atténuer la responsabilité de son auteur en colorant le mieux possible son comportement, celui de ses égaux et des grands chefs SS, ce document projette une lumière accablante sur la genèse et l'évolution de la "Solution finale" et du système concentrationnaire. Ce "compte rendu sincère" représente l'un des actes d'accusation les plus écrasants qu'il nous ait été donné de connaître contre le régime dont se réclame l'accusé, et au nom duquel il a sacrifié, comme ses pairs et supérieurs, des millions d'êtres humains en abdiquant sa propre humanité. " La préface de Geneviève Decrop (auteur de l'ouvrage Des camps au génocide : la politique de l'impensable, PUG, 1995) replace en perspective ce texte fondamental. Et dans la post-face inédite à cette édition de poche, elle montre en quoi les avancées récentes de l'historiographie de la Shoah renouvellent la portée de sa lecture.

 

J'ai eu beaucoup de mal avec ce livre. On connait l'Histoire, on sait ce qu'il en est des camps d'extermination et ce livre apparait seulement comme un dédouanement, une tentative de minimiser les faits. Au fil des pages la colère monte, j'avais juste envie de battre moi-même l'auteur.

 

Wonder Mum en a ras la cape par Serena Giuliano Laktaf  Wonder mum 2 par Serena Giuliano Laktaf

Wonder Mum en a ras la cape T1 et 2, Serena Giuliano Laktaf

Si tu es une mère imparfaite, allaitante ou pas, que tu portes en poussette, en écharpe ou à dos de chameau, que tu cuisines pour tes enfants ou que tu ne jures que par les petits pots, que tu aies aimé être enceinte ou détesté le ventre rond, si tu as envie de faire du mal à Dora, que parfois tu te sens dépassée, que tu as un peu d'humour et beaucoup de second degré ce livre devrait te parler !
Tu es un papa ? il se peut qu'il t'intéresse aussi, et quant à toi, personne sans enfant, être chanceux de ton état, cet ouvrage te décidera peut-être à sauter le pas... OU PAS !

Serena est une maman, certes, mais aussi une femme, une chef d'entreprise, une amie, une épouse, une fille, une sœur, une meuf sympa (presque toujours)... En fait, c'est une trentenaire comme il y en a beaucoup, qui essaye de concilier tout ce joli monde dans sa tête, sans complètement la perdre !


Un livre doudou comme j'aime! Quand ça ne va pas, tu lis ces romans et tu retrouves tout de suite le smile.

 

Le Médecin malgré lui par Molière

Le médecin malgré lui, Molière

Sganarelle, le faiseur de fagots, est dans de beaux draps : voici que par une ruse vengeresse, sa femme le fait passer pour médecin. Le vieux Géronte, qui l'a fait mander pour guérir sa fille, semble perplexe face aux explications de ce docteur peu orthodoxe :
"Géronte - On ne peut pas mieux raisonner, sans doute. Il n'y a qu'une seule chose qui m'a choqué : c'est l'endroit du foie et du cœur. Il me semble que vous les placez autrement qu'ils ne sont; que le cœur est du côté gauche, et le foie du côté droit.
Sganarelle - Oui, cela était autrefois ainsi; mais nous avons changé tout cela, et nous faisons maintenant la médecine d'une méthode toute nouvelle."
Les cocasseries perpétuelles de Sganarelle et son charabia scientifique suffisent à tromper la crédulité de la patiente et de son entourage, pour notre plus grand bonheur. Et, pour comble de l'ironie, le faux médecin a affaire à une fausse malade...

 

Quel bonheur ce classique! Même si j'ai eu un peu de mal à relire du vieux français à la mode paysan, c'est quand même un régal cette critique de la société sur fond de comédie

 

 

Le goût du thé, celui du vent par Eve Borelli

Le goût du thé, celui du vent T1 et 2, Eve Borelli

Elinor est une curieuse jeune-femme passionnée par le thé. Elle parcourt le monde pour le faire découvrir sur sa chaîne Youtube, revenant à Gruissan uniquement pour s'occuper de sa petit boutique ; adorable lieu de rencontre, son rêve d'enfant. Une vie calme et douce, soudainement envahie par le trouble lorsqu'en plein orage, Elinor rencontre le bel Amaury, kitesurfeur et chasseur de tempête aux quatre coins du monde. La romantique saura-t-elle convaincre l'homme blessé de remplir sa vie d'amour plutôt que de bourrasques ? Une comédie touchante, tendre et drôle, pour les soirs de mauvais temps ou les journées ensoleillées. A savourer, quelle que soit la météo.

Une petite histoire sympathique, une histoire d'amour mignonette, même si je me suis faite avoir (moi et ma manie de ne pas lire complètement les résumés!). Au vu du titre et de la couverture, je pensais que le thé serait plus présent dans le roman.

 

Did I mention I love you ?, tome 1 par Estelle Maskame

Did I mention I love you T1, Estelle Maskame

Eden, 16 ans, va passer l'été dans la famille recomposée de son père, à Santa Monica, en Californie. Ce dernier a refait sa vie... Ce qui veut dire trois nouveaux demi-frères pour Eden. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent...

Fascinée, elle ne peut s'empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est défendue : son demi-frère.

 

 

Subjuguée. Encore plus lorsque j'ai su que l'auteure n'avait que 18 ans! Chapeau, c'est sobre, réaliste et j'ai hâte de découvrir la suite.

 

 

 

Ce que je lis

 

Rien! J'ai terminé Did I mention I love you il y a quelques minutes seulement. Mais je peux vous dire ce que je vais lire.

 

 

Ce que je vais lire

 

Je vais de ce pas enchaîner avec la suite de Did I mention I love you, je veux savoir ce que réserve ce nouvel été à New-York à nos 2 amants maudits. Ensuite un peu de développement personnel avec 3 kifs par jour de Florence Servan-Schreiber.

 

 

Et pour finir sur une note dégueu, un aperçu des "bienfaits" de la rando: 

IMG_20160523_131651